Retour à la page d'accueil  
 
 
Bibliothèque / Durban 2016

 

La chronique du COREVIH-Bretagne,
financée à 100% par l'état français, avec des
vrais morceaux d'argent public dedans !


Depuis le 17 juillet, vous avez pu suivre les chroniques du COREVIH-Bretagne au 21ème congrès mondial sur le VIH-Sida, qui s'est tenu à Durban en Afrique du Sud jusqu'au 22 juillet. Seize ans après le congrès historique "Durban 2000" ayant marqué le début de la lutte historique contre le VIH en Afrique, suivez de près l'actualité de cette nouvelle conférence. Pour mieux voir comment le rôle de la société civile a évolué au fil du temps, vous pouvez consulter une petite histoire politique et organisationnelle de la conférence internationale sur le SIDA d'Atlanta 1985 à Durban 2016.
Avec près de 7 millions de personnes infectées par le VIH à prendre en charge, l'Afrique du Sud est amenée à réinventer et révolutionner l'approche thérapeutique au quotidien : le continent noir a plein de choses à nous apprendre ! Nelson Mandela n'est plus là, mais les africains du Sud ont encore beaucoup d'idées : imaginez votre service de prise en charge avec une file active de 45 000 patients pour 2 médecins et 6 infirmières...

Les africains du Sud ayant voulu faire les choses en grand, la conférence elle-même a été précédée de trois jours de "pré-conférence" avec déjà une dizaine de sessions journalières en parallèle. Il aurait donc fallu venir 10 jours pour "couvrir" toute la conférence. Ces premiers jours ont tourné autour de trois thématiques : le très lourd poids de l'épidémie chez les jeunes femmes et chez les adolescents en général en Afrique Australe, la question du leadership communautaire dans les populations clés (hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes, travailleurs du sexe, transgenres) et l'extension des moyens de prévention. Le dimanche était également consacré aux symposia des fondations et financeurs des programmes de lutte contre le VIH (Secure the Future, Positive Action for Children, PEPFAR...).

Des informations en français pendant la conférence : avec les activistes sur SERONET, avec les infectiologues Eric Cua, Pierre Tattevin épaulés par Jean Philippe Madiou sur La lettre de l'infectiologue, et sur VIH.org
Et pas mal de choses sur twitter également, #AIDS2016 pour le hashtag, AIDS_conference pour le compte de la conférence... et bien sur @corevih_B pour le compte twitter du COREVIH-Bretagne...

Et comme il n'y a pas de chroniques sans petit coup de gueule : zéro représentation des COREVIH à l'espace francophone de la conférence (ça veut dire quoi, COREVIH ?) ! A croire qu'on a pas bien lu la circulaire de 2005 qui nous a créé : "Favoriser la coordination des professionnels du soin, de l’expertise clinique, paraclinique et thérapeutique, du dépistage, de la prévention et de l’éducation pour la santé, de la recherche clinique et épidémiologique, des actions de coopération internationale, de la formation et de l’information, de l’action sociale et médico-sociale, ainsi que des associations de malades ou d’usagers du système de santé..."  Qu'est-ce que je fais là ?

Dr Cédric Arvieux - COREVIH Bretagne
____________________________________

Les codes couleurs ne changent pas : si c'est rouge avec un lien hypertexte, c'est qu'il y a derrière un accès direct au document ou à l'article cité.

Comme la chronique de Durban est un peu chargée, elle ne peut tenir sur une seule page Web : vous pouvez donc rejoindre la chronique de chaque jour en cliquant sur les liens correspondants, puis ensuite naviguer d'un jour à l'autre.

 

 
     
  COREVIH Bretagne ©2012 | Droits réservés | Mentions légales
Coordination régionale de Lutte contre l'infection au VIH

COREVIH Bretagne - Bâtiment Le Chartier, 3e étage - CHU Pontchaillou - 35033 Rennes France
Tel: 02 99 28 98 75 | Fax: 02 99 28 98 76 | E-mail: corevih.bretagne@chu-rennes.fr